Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'asile en Savoie
  • L'asile en Savoie
  • : informations sur la situation des demandeurs d'asile en Savoie
  • Contact

Asile, un droit. l'accueil, un devoir?

asiledroitsc.jpg

7 juin 2015 7 07 /06 /juin /2015 18:13

Article intégral publié ici http://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/quatre-idees-recues-sur-les-refugies-climatiques_936109.html

Par Louis San

…/…

1Ils vivent dans les pays du Sud

Non, pas seulement.

L’Afrique et l’Asie sont effectivement particulièrement touchées. Les îles du Pacifique également. Mais l’ensemble de la planète est concerné.

…/…

Il y a aussi des déplacés environnementaux dans des zones tempérées. François Gemenne, chercheur à Sciences Po et spécialistes des questions migratoires, estime que "les personnes victimes de la tempête Xynthia [qui a frappé la France en 2010] sont des déplacés environnementaux". …/…

De façon plus générale, nous avons l’habitude de penser les réfugiés environnementaux comme des personnes qui vivent loin de nos frontières ou qui sont étrangères. "Dans un discours dominé par des institutions occidentales, le terme ‘réfugié’ semble réservé aux habitants du tiers-monde, à la fois vulnérable et dangereux", écrivent Christel Cournil et Benoît Mayer dans leur livre Les Migrations environnementales, enjeux et gouvernance (Presses de Sciences Po, 2014).

.

2Ils vont envahir les pays occidentaux

La plupart du temps, les personnes qui sont contraintes de déménager à cause de contraintes environnementales préfèrent rester près de chez elle. Les déplacés environnementaux n’ont généralement pas les moyens de migrer de l'autre côté du globe. Ils se déplacent dans leur pays, sur des distances de quelques kilomètres. Ils veulent rester près de leur famille, de leurs amis, de leur travail. Ils se rendent alors sur des zones voisines, également très vulnérables, qui peuvent être touchées les mois suivants ou peu après.

…/…

3Ils sont les premiers réfugiés climatiques de l'histoire

Les Nations unies ont présenté, en 2005, des migrants du Vanuatu (sud-ouest de l'océan Pacifique) comme les premiers réfugiés climatiques. En cause : la montée des eaux induite par le réchauffement de la planète. Entre-temps, des chercheursont montré que "le réchauffement climatique n’a pas le rôle dominant qui lui a été attribué dans les inondations observées aux îles Torrès", l'un des archipels du Vanuatu, dont sont originaires ces migrants. Sans compter que ces îles sombrent sous l’eau car la plaque tectonique qui les supporte glisse progressivement sous sa voisine. Pas grand-chose à voir avec le climat, donc.

En 2013, Ioane Teitiota, un habitant des îles Kiribati (centre de l'océan Pacifique) a été le premier au monde à demander le statut de réfugié climatique. Mais ce statut lui a été refusé.

…/…

4Ils sont principalement menacés par la montée des eaux

Nous en entendons beaucoup parler, mais l'élévation du niveau de la mer est loin d'être la seule cause de migration environnementale. Par exemple, le sud de l'Espagne est victime de sécheresse à répétition depuis de nombreuses années, et "les experts s'accordent à dire qu'elles sont une conséquence directe du réchauffement climatique", précise François Gemenne. Or ce phénomène, qui tend à prendre de l'ampleur, a déjà contraint de nombreux agriculteurs de la région à quitter leurs terres pour se rapprocher des villes et tenter de trouver du travail. "Ce sont des déplacés environnementaux", insiste le chercheur.

Le réchauffement de la planète menace également de grands plans d'eau comme le lac Tchad, en Afrique, obligeant les pêcheurs à se déplacer et à changer d'activités.

Dans L'Etat des migrations environnementales pour l'année 2014 (PDF en anglais), publié par l'Organisation internationale pour les migrations, on constate aussi que les causes de déplacements sont multiples : inondations en Bolivie, assèchement des points d'eau en Angola, ou encore typhons à répétition en Asie du Sud-Est.

Quatre idées reçues sur les réfugiés climatiques

3Ils sont les premiers réfugiés climatiques de l'histoire

Les Nations unies ont présenté, en 2005, des migrants du Vanuatu (sud-ouest de l'océan Pacifique) comme les premiers réfugiés climatiques. En cause : la montée des eaux induite par le réchauffement de la planète. Entre-temps, des chercheursont montré que "le réchauffement climatique n’a pas le rôle dominant qui lui a été attribué dans les inondations observées aux îles Torrès", l'un des archipels du Vanuatu, dont sont originaires ces migrants. Sans compter que ces îles sombrent sous l’eau car la plaque tectonique qui les supporte glisse progressivement sous sa voisine. Pas grand-chose à voir avec le climat, donc.

En 2013, Ioane Teitiota, un habitant des îles Kiribati (centre de l'océan Pacifique) a été le premier au monde à demander le statut de réfugié climatique. Mais ce statut lui a été refusé.

…/…

4Ils sont principalement menacés par la montée des eaux

Nous en entendons beaucoup parler, mais l'élévation du niveau de la mer est loin d'être la seule cause de migration environnementale. Par exemple, le sud de l'Espagne est victime de sécheresse à répétition depuis de nombreuses années, et "les experts s'accordent à dire qu'elles sont une conséquence directe du réchauffement climatique", précise François Gemenne. Or ce phénomène, qui tend à prendre de l'ampleur, a déjà contraint de nombreux agriculteurs de la région à quitter leurs terres pour se rapprocher des villes et tenter de trouver du travail. "Ce sont des déplacés environnementaux", insiste le chercheur.

Le réchauffement de la planète menace également de grands plans d'eau comme le lac Tchad, en Afrique, obligeant les pêcheurs à se déplacer et à changer d'activités.

Dans L'Etat des migrations environnementales pour l'année 2014 (PDF en anglais), publié par l'Organisation internationale pour les migrations, on constate aussi que les causes de déplacements sont multiples : inondations en Bolivie, assèchement des points d'eau en Angola, ou encore typhons à répétition en Asie du Sud-Est.

Repost 0
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 00:22
Pourquoi nous préférons les images de chatons à celles de réfugiés

Article publié ici http://www.courrierinternational.com/une/medias-pourquoi-nous-preferons-les-images-de-chatons-celles-de-refugies

.

“Ce doux poison de l’attendrissement”, titre le supplément hebdomadaire de la Süddeutsche Zeitung à propos d’un montage osé impliquant l’image tristement familière d’un bateau de réfugiés en Méditerranée et la tête d’un… chaton.

.

“A force d’être émus par des vidéos de chats sur Internet, nous semblons perdre la capacité de ressentir de la compassion pour les victimes de guerre et de catastrophes”, écrit le magazine, qui se lance dans un long plaidoyer pour inciter à “avoir de nouveau le courage d’affronter le monde”.

.

Refoulement

Selon le journaliste, qui raconte ses propres expériences face aux vidéos de pandas mignons, de chats heureux et autres histoires touchantes qui affluent sur les réseaux sociaux, le problème est le suivant : ces images provoquent de l’attendrissement, peut-être même une petite montée de larmes. Et l’histoire s’arrête là.

En revanche, comme ces contenus à l’eau de rose apparaissent parallèlement aux sujets sérieux, crises existentielles et reportages sur la misère, la mort et l’injustice, il s’interroge : “Est-il possible que l’un apparaisse au détriment de l’autre ? Que nous nous laissions émouvoir pour nous divertir et que nous refoulions ainsi ce qui mériterait véritablement notre compassion ?”

.

La boucle de mauvaises nouvelles

La neurologie, rapporte le magazine de la SZ, confirme cette thèse. D’après elle, le consommateur d’informations se trouve quelque part entre le tremblement de terre au Népal, les atrocités commises par Boko Haram et les réfugiés perdus en mer Méditerranée. “Prisonnier d’une boucle de mauvaises nouvelles”, il réagit par le refoulement.

La solution, selon le quotidien : passer de l’empathie à l’action : faire quelque chose, même si cela se limite à sortir son chéquier pour faire un don. “Certes, on nous reprochera de ne chercher qu’à soulager notre conscience. Mais chercher à avoir bonne conscience, c’est au moins un début.”

Repost 0
Rémy Kossonogow
commenter cet article
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 00:41
 Ces anonymes qui rendent hommage aux migrants

Emission Détours, sur la radiotélévision suisse (RTS) Publié le 9 mai 2015

Des milliers de migrants clandestins ont perdu la vie en Méditerranée. Les naufrages se succèdent et se résument à des chiffres vite recouverts par d’autres informations.

.

En Espagne, en Italie, en Grèce, les pêcheurs, médecins, croque-mort, religieux ou simples habitants sont confrontés à la réalité de la tragédie. Emus ou révoltés, certains ont décidé de rendre une dignité aux disparus.

.

Tenter d’identifier les corps, leur donner une sépulture, contacter les familles, accompagner les proches ou documenter les événements est leur façon de refuser d’être les témoins passifs du drame qui se joue aux frontières de l’Europe. C’est le combat spontané d’anonymes pour rendre hommage à d’autres anonymes.

.

« Détours » leur a consacré trois émissions les 8, 9 et 10 avril 2015. Pour réécouter les émission, cliquez ici ou ci-dessous.

.

Premier épisode

Avec Saida Zha aux pompes funèbres de Los Barrios en Andalousie, Ildefonso Sena, journaliste à Tarifa, Efi Latsoudi, fondatrice de l’association d’aide aux migrants « Le village de tous » à Mytilène en Grèce, et Lino Tumbiolo, responsable d’une des principales coopératives de pêche en haute mer à Mazara del Vallo en Sicile.

.

Deuxième épisode

Avec Domenico Asaro, dit Mimmo, pêcheur à Mazara del Vallo en Sicile, Roberto Ingarciola, armateur capitaine, Christos Manolelis, agent administratif et pêcheur amateur sur l’île de Lesbos, et Pavlos Pavlidis, médecin légiste à Alexandroupolis, en Grèce.

.

Troisième épisode

Avec Mehmet Serif Damatoglou, imam de Sidero près de la frontière gréco-turque, Marili Stroux, membre du collectif « Welcome To Europe » près de Thermi, Annalisa D’Ancona, Gianpiero Caldarella, Giacomo Sferlazzo et Luca Vitale à Lampeduza où le collectif Askavusa – « Pieds nus » en sicilien – a créé le Porto M, un musée autogéré dédié aux migrants.

Repost 0
Rémy Kossonogow - dans européen
commenter cet article
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 00:28
Repost 0
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 08:37
“Voyage en barbarie”

Prix Albert-Londres : le des réfugiés érythréens, à voir sur Télérama.fr

.

La question du jihad, des migrants et du trafic d'êtres humains au Sinaï ; le prix Albert-Londres audiovisuel ne pouvait être plus en prise avec l'actualité. Il récompense cette année le documentaire poignant de Delphine Deloget et Cécile Allegra.

.

A voir d'urgence sur Télérama.fr jusqu'au mardi 3 juin, 10h00 e reste accessible sur le site de Public sénat http://replay.publicsenat.fr/#recherche

.

Voyage en Barbarie sera rediffusé lundi 2 juin à 12h30 sur Public Sénat et le sera prochainement sur France Ô.

Repost 0
Rémy Kossonogow
commenter cet article
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 07:38
 REPAS D'ETE DE RESF SAVOIE DIMANCHE 14 JUIN 2015

Le repas d'Eté de RESF-Savoie en soutien aux familles et jeunes isolés sans-papiers est de retour !

.
Ce sera dimanche 14 juin 2015 à partir de 12 heures au TREMBLAY (73) avec accès fléché sur place.
.
Les repas festifs sont uniquement destinés au soutien aux familles et jeunes isolés sans-papiers. Le fonctionnement (tracts, déplacements vers les avocats) est assumé par les organisations de soutien à RESF. Ces personnes attendent de longs mois voir quelques années avant d'être régularisé-e-s, des coups de pouce de temps à autre, l'aide aux frais de timbres, cela ne règle rien dans l'immédiat, mais aide à tenir, avec en plus la présence, l'écoute et l'aide aux dossiers.
.
avec la musique zydeco des bayous d'la Louisiane
.
avec les délices exotiques de notre chef fidèle ; au menu :
.

apéritif ou jus de fruit au choix et amuse-gueule

curry de poulet ou grillades

dal oriental aux lentilles et aux épices

Fromage - Ronde des desserts - Café

.
Pour la ronde des desserts merci à qui peut apporter un dessert à partager !
.
Arrivés au Tremblay, vous trouverez un fléchage et si nécessaire vous pourrez appeler à l'aide au
06 82 52 29 01 ou 06.30 02 58 66

Réserver est indispensable
Participation : 15 € Tarif réduit à 10 €
Bordereaux et bons de soutien disponibles
- auprès des organisations de soutien CGT FSU NPA LDH ...
- ou chez Gigi au petit Verdun 2 avenue des chevaliers tireurs
.
Réservations à confirmer par envoi de chèque :
- par retour de mail
- ou sur la plateforme inscriptions faciles en cliquant sur le lien
.
https://www.inscription-facile.com/form/N1TuWvcK5j6Y7PODpEts
.
ou encore
par courrier avec nom prénom nombre de places retenues téléphone et chèque
à l'ordre du Collectif Savoyard contre les Racismes et la Haine
adressé avant mardi 9 juin à :
Ligue des droits de l'Homme / RESF (possibilité de dépôt dans la boîte)
Maison des Associations Boîte KO8
67 rue St François de Sales
73000 Chambéry
.
Vos billets vous seront envoyés si possible ou réservés sur place à la table d'accueil au Tremblay.
.
A vous retrouver, toujours aussi résolus, pour un autre accueil des migrant-es et une autre politique migratoire ; mais nous en sommes loin.
.
pour Resf Savoie : Mireille, Gérard, Christine et Christine, Yvan, Sarah, Benjamin, Michel, José et tous toutes...

Repost 0
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 00:39
Repost 0
Rémy Kossonogow
commenter cet article
19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 00:39

http://www.leparisien.fr/international/interactif-demandes-d-asile-185-000-personnes-accueillies-en-europe-en-2014-13-05-2015-4767823.php

.

Les Etats-membres de l'Union européenne ont accordé un statut protecteur à 185 000 demandeurs d'asile en 2014. Un peu plus de 20 000 pour la France, principalement venus de Russie, Syrie et Sri Lanka.

Jamais l'Union européenne n'avait fait face à une demande aussi importante de demandes d'asile. En 2014, selon les chiffres publiés mardi par Eurostat, près de 360000 personnes ont fait une demande dans un des Etats membres de l'UE (excepté l'Autriche).

.

Parmi ces demandes, 184.665 ont obtenu une réponse positive, «gagnant» ainsi un statut protecteur.

.
Ce dernier chiffre représente une hausse de 50 % par rapport à 2013 et porte le total de demandeurs d'asile accueillis à 750000 depuis 2008 au sein de l'Union européenne. Une hausse qui s'explique par la montée en intensité des conflits, comme en Syrie. .../…

.
L'Europe, et la France, face au défi des déplacés syriens

La grande majorité des demandeurs d'asile le devient en fuyant des zones de conflits. La situation actuelle en Syrie, où de multiples conflits opposent les forces gouvernementales aux rebelles ou aux groupes terroristes comme Daech, génère un grand nombre important, près de 70000 personnes, de demandeurs d'asile venus du Moyen-Orient.

…/…


En France, 2015 Syriens ont trouvé refuge en 2014. «Si on accueille pas suffisamment de Syriens, on les accueille mieux que d'autres populations. Il y a des effets de mode. On a beaucoup parlé des Chrétiens d'Orient ces derniers temps et, d'un point de vue social, ils ont plus d'aides que des réfugiés d'autres nationalités», avance Anne Babout.

Demandes d'asile : 185 000 personnes accueillies en Europe en 2014
Repost 0
Rémy Kossonogow - dans européen
commenter cet article
18 mai 2015 1 18 /05 /mai /2015 00:30
Repost 0
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 00:10

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/visuel/2015/05/06/d-ou-viennent-les-demandeurs-d-asile-qui-arrivent-en-france_4628086_4355770.html

.

Revenu récemment sur le devant de la scène politique à travers des tentatives de traversée - souvent mortelles - de la Méditerranée dans des bâteaux de fortune, le débat sur l'accueil des demandeurs d'asile n'est pourtant pas récent. En juillet dernier, Manuel Valls a présenté un projet de loi relatif à la réforme de l'asile, qui continue d'être en cours de discussion au sein du Parlement.

Retour en chiffres sur les demandeurs du droit d'asile en France : combien font une demande, combien sont admis, d'où viennent-ils ?

.

D'où viennent les demandeurs d'asile qui arrivent en France ?
D'où viennent les demandeurs d'asile qui arrivent en France ?
Repost 0
Rémy Kossonogow - dans national
commenter cet article