Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : L'asile en Savoie
  • L'asile en Savoie
  • : informations sur la situation des demandeurs d'asile en Savoie
  • Contact

Asile, un droit. l'accueil, un devoir?

asiledroitsc.jpg

3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 08:06

Publié intégralement ici http://www.telerama.fr/jaidelesrefugies/refugies-vous-vouliez-aider-vous-l-avez-fait,131794.php

.

Dans une association ou à titre individuel, engagés depuis des années ou quelques jours, vous avez partagé vos initiatives et exprimé vos besoins via notre appel à témoins. Nous nous en faisons désormais le relais, avec l'espoir que cela suscite d'autres initiatives. Merci.

.

Aide juridique

Lyon. Depuis 2010, nous sommes un petit groupe, membres ou sympathisant-e-s tou-te-s bénévoles à Lyon et alentour, à avoir mis en place un « Relais Personnes déracinées » dont une des missions est une permanence juridique afin d'aider les demandeurs d'asile dans leurs démarches auprès de l'Ofpra et/ou de la CNDA. Et dans certains cas, de les accompagner auprès de médecins habilités à constater les séquelles de torture, de viol, etc.

.

Nous suivons également des personnes qui ont été déboutées de tous les recours et dont il est clair qu'elles ne peuvent être renvoyées dans leur pays car leur cas relève de la Convention de Genève. Nous suivons par exemple depuis trois ans un jeune Erythréen et avons pu lui obtenir une protection d'un an renouvelable et une autorisation de travailler. Parallèlement, nous avons organisé des actions de rue afin d'informer et de sensibiliser le public. Bienvenue à tous ceux et celles qui veulent soutenir la cause des réfugiés avec nous dans notre région !

.

reflyon@amnesty.fr etwww.facebook.com/relais.refugies

Réfugiés : vous vouliez aider, vous l'avez fait

Grenoble. Nous sommes une association créée en 1986 : ADA Accueil Demandeurs d'Asile. Notre objectif : défendre le droit d'asile, répondre aux demandes individuelles des demandeurs d'asile par une action de terrain, qu'il s'agisse d'écoute, d'accompagnement social, juridique ou d'aide financière, et témoigner des réalités vécues par les demandeurs d'asile. L'ADA intervient dans le cadre des procédures et des textes définissant et régissant le droit d'asile dans le respect des institutions. Pour plus d'informations, contactez-nous à accueil@ada-grenoble.org

.

Coups de pouces et réconfort

Lyon. Nous, enseignant-e-s, voisin-e-s et parents d'élèves des écoles Mazenod et Antoine-de-Saint-Exupéry (Lyon 3e), nous mobilisons depuis décembre 2014 pour plusieurs familles dont les enfants sont scolarisés dans nos écoles. Nous avons pris la décision d'occuper notre école afin de mettre à l'abri et en sécurité ces enfants et leurs parents. collectif.mazenod@gmail.com

Repost 0
Rémy Kossonogow - dans régional
commenter cet article
14 juin 2015 7 14 /06 /juin /2015 13:45
Journée mondiale du réfugié à Lyon Marche des parapluies

Depuis maintenant 12 ans, Forum réfugiés-Cosi invite les Lyonnais à manifester leur soutien aux demandeurs d'asile et aux réfugiés accueillis en France, en marchant sous de grands parapluies blancs, symboles de la protection que nous devons leur offrir.

.

Samedi 20 juin, Journée mondiale du réfugié, à partir de 12h Forum réfugiés-Cosi présentera son 15è rapport annuel sur l'asile, en présence de Philippe Leclerc, représentant en France du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), place de la République [Lyon 2]. Cette quizième édition est préfacée par Antonio Guterres,Haut commissaire du HCR.

.

Forum réfugiés-Cosi proposera dès 13h au public de découvrir l'intérieur d'une tente de réfugiés et d'échanger avec des réfugiés sur leurs parcours. Les passants pourront également jouer à Dans les pas d'un demandeur d'asile pour mieux appréhender leur parcours d'un demandeur d'asile depuis son pays d'origine jusqu'en France.
.

A 17h30 s'élancera la XIIè Marche des parapluies place de la République.

La marche se terminera au Jardin des Chartreux, avec un concert. Tar'taraf (fanfare des Balkans), Terya Circus (cirque guinéen) et Groov'eat (groove et funk) se produiront sur scène.

Repost 0
Rémy Kossonogow - dans régional
commenter cet article
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 00:10
Une délégation du Sénat visite des dispositifs gérés par Forum réfugiés-Cosi avant l'examen du projet de loi sur l'asile

Communiqué de presse| vendredi 20 mars 2015
.
.

.

Au moment où le Sénat s’apprête à examiner le projet de loi sur l’asile, après une première lecture par l’Assemblée nationale en décembre dernier, une délégation composée des sénateurs François-Noël Buffet (UMP, Rhône), Jean-Yves Leconte (PS, Français établis hors de France) et Jean-Pierre Vial (UMP, Savoie), accompagnés de deux administrateurs, a visité ce vendredi 20 mars trois sites gérés par Forum réfugiés-Cosi dans le département du Rhône : la plateforme d’accueil des demandeurs d’asile, troisième de France par le volume du public accueilli, le Centre de transit (réparti entre Lyon et Villeurbanne) et le Centre de santé mentale Essor, qui accompagne dans le soin des exilés souffrant des séquelles psychologiques des violences subies.
.
La délégation, qui a poursuivi sa visite auprès des autres opérateurs du Rhône, a ainsi pu enrichir son information sur quasiment tout le parcours d’un réfugié, avant l’examen le 15 avril prochain par la Commission des lois du Sénat, dont les trois sénateurs sont membres, puis l’examen en séance publique début mai.
.
Alors qu’approche l’échéance du 20 juillet, date limite de transcription dans le droit interne des directives européennes sur l’asile, et que les services de l’Etat préparent la mise en œuvre de la réforme, sous réserve du résultat final des travaux parlementaires, Forum réfugiés-Cosi rappelle quelques enjeux majeurs du projet de loi et de la réforme engagée.
.
La mise en place d’un guichet unique administratif (préfectures, Office français de l’Immigration et de l’Intégration – OFII), qui sera complété par les prestations d’accompagnement des plates-formes d’accueil associatives, devra permettre une entrée rapide dans la procédure d’asile et dans les centres d’hébergement dédiés, après un examen par l’OFII des besoins particuliers découlant de la vulnérabilité des personnes. A cette fin, le manque chronique de places d’hébergement, qui sera en partie atténuée par la réduction de la durée de la procédure d’asile (17 mois en moyenne aujourd’hui), nécessite la création rapide des 4.000 nouvelles places de Centres d’accueil de demandeurs d’asile (CADA) annoncées par le ministre de l’Intérieur.
.
L’ouverture de nouveaux CADA devra permettre une meilleure répartition sur le territoire, à laquelle participe déjà le Centre de transit du Rhône, dont les 220 places permettent à la fois d’accueillir sans délai les demandeurs d’asile primo-arrivants sans solution d’hébergement, et d’orienter dans les trois mois un tiers d’entre eux dans des CADA situés dans d’autres départements de la Région ou dans le dispositif national d’accueil piloté par l’OFII. L’articulation entre la plate-forme d’accueil, l’Instance d’admission concertée présidée chaque semaine par la préfecture, et le Centre de transit, qui a accueilli près de 1.000 personnes en 2014, permet ainsi d’optimiser la réponse aux besoins d’hébergement. La mise en œuvre de cette dimension régionale de la régulation de l’accueil sera une composante essentielle de la réforme en préparation.
.
La visite du centre de santé Essor, seul équipement de ce type en Rhône-Alpes dédié au public réfugié, a mis en lumière le besoin d’accompagnement psychologique des personnes ayant fui les persécutions. Alors que le projet de loi prévoit la prise en compte des vulnérabilités des demandeurs d’asile, le dispositif d’identification et de suivi reste encore largement à définir. Pour Forum réfugiés-Cosi, il est nécessaire de prévoir une orientation des personnes identifiées comme psychologiquement vulnérables à tout stade de la procédure, en s’appuyant sur les dispositifs de droit commun et sur les centres de soins spécialisés comme le centre Essor.

Repost 0
Rémy Kossonogow - dans régional
commenter cet article
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 00:27
Demandeurs d'asile: 200 ressortissants du Kosovo arrivés dans l'agglomération d'Annecy depuis janvier

Reportage Ariane Combes-Savary et Vincent Habran

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/2015/03/06/le-difficile-accueil-des-demandeurs-d-asile-dans-l-agglomeration-d-annecy-669121.html

Dans la nuit du mercredi 4 au jeudi 5 mars, une trentaine de demandeurs d'asile ont encore dormi dehors, dont 17 enfants. Ces Kosovars ont été boutés hors des centres d'hébergement. On ne sait pas trop pourquoi, la préfecture ne communique plus, en raison de "la période de réserve électorale".

.

"On ne trouve pas de solutions, voilà tout!", aurait juste confié Jean-Paul Ultsch, directeur départemental de la Cohésion sociale, aux membres de la Ligue des Droits de l'Homme qui soutenaient ces familles errantes. …/…

.
Pour s'en rendre compte, il suffit de pousser la porte du centre d'accueil du Secours catholique ouvert tous les matins. Depuis janvier, il est saturé, les bénévoles sont débordés. Selon l'association, en deux mois 200 kosovars seraient arrivés sur l'agglomération annécienne. Autant qu'en une année! …/…
.
"Le temps d'instruire leur demande d'asile, l'Etat a normalement l'obligation d'héberger et de nourrir ces familles", rappelle le Ligue des Droits de l'Homme.

Repost 0
Rémy Kossonogow - dans régional
commenter cet article
21 octobre 2014 2 21 /10 /octobre /2014 00:01
Accueil d'urgence: "l'Alerte" des associations à Grenoble

France 3 Alpes. Publié intégralement ici

http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/2014/10/16/accueil-d-urgence-l-alerte-des-associations-grenoble-572902.html

.

Dans une lettre ouverte aux responsables politiques de l'agglomération de Grenoble, le collectif "Alerte", qui regroupe des associations dédiées à l'accueil, l'accompagnement, aux soins et à l'hébergement des défavorisés, s'inquiète de la situation de nombreuses familles avec enfants.

.

"Il y a, sur le territoire de la Métro, une large population en demande d'accueil d'urgence, parmi laquelle de nombreux enfants, voire des bébés", lancent les associations dans un communiqué. Et pourtant, "la Loi impose qu'elle soit accueillie et assistée (...) quelque soit la situation administrative des personnes", rappelle-t-on. Ces associations parlent de Roms, citoyens de l'Union européenne, de demandeurs d'asile, de personnes en situation administrative complexe... et notent que "l'Etat met en œuvre des mesure contraires à la Loi."
.
Le collectif "Alerte" fait référence aux nombreuses expulsions depuis le début de l'été. .../... Dans ces cas, pour les associations, il n'y a pas eu "d'anticipation et d'accompagnement" et aucune solution de relogement ou d'hébergement n'a été proposée, ce qui mettrait "gravement en cause la possibilité de scolarisation des enfants, facteur essentiel de l'intégration."
.
Dans un dernier élan, le collectif "Alerte" souhaite que l'on "traite humainement et dignement la situation de ces ménages afin de faciliter leur insertion dans notre société."

Repost 0
Rémy Kossonogow - dans régional
commenter cet article
26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 00:32

Article intégral publié par l’ADA http://ada-grenoble.org/10-association-ada/88-baisse-du-nombre-de-nouveaux-demandeurs-d-asile-en-2014

.

Le thème de la hausse continue du nombre de primo-arrivants au titre de l'asile en France était au cœur du discours des pouvoirs publics et, à leur suite, de la plupart des médias. Ce discours alimente, au fil des années et des législatures, l'idée selon laquelle le système d'accueil des demandeurs d'asile serait "à bout de souffle" – alors qu'il est plus vraisemblablement sous-alimenté et surtout mal géré.

Et bien surprise! Le nombre de nouveaux demandeurs d'asile est en baisse significative en France, comme dans le département de l'Isère par rapport à l'année 2013! Et l'Allemagne reste le premier pays de destination des demandeurs d'asile en Europe.

.

Ces observations font l'objet d'un communiqué de l'Observatoire de l'Asile en Isère, porté par l'ADA et la Cimade. Ce communiqué observe que:

"La France admet moins de 1% des demandeurs d'asile du monde, ce qui correspond à 0,02% des réfugiés. L’Isère reçoit moins que sa quote-part de la demande d’asile en France. Ceci est dérisoire au regard des enjeux de solidarité et des discours officiels. Cette part diminue légèrement avec le temps. Il n’y a donc pas "d’explosion exponentielle". Les fantasmes (ou l’instrumentalisation des chiffres) continuent cependant à alimenter le discours. L'Etat en vient à réduire les droits pour décourager la demande."

.

Des fluctuations au niveau national

L'ADA comme les associations de la CFDA (Coordination française du droit d'asile), répètent depuis de nombreuses années que le nombre de nouveaux demandeurs d'asile ne croît pas chaque année, mais qu'il fluctue.

Ce mouvement de houle ressort nettement des chiffres de l'OFPRA, qui montrent un pic de 61 422 nouveaux demandeurs en 1989, un étiage de 17 405 en 1996, et à nouveau un sommet à 52 204 en 2003. Depuis, le nombre de nouveaux arrivants avait baissé avant de repartir à la hausse après 2007, année généralement prise comme référence pour s'alarmer de la hausse puisque le nombre était à un niveau très bas de 23 804 adultes (29 387 en comptant les enfants accompagnés). Le graphique diffusé par le Ministère de l'Intérieur illustre cette courbe.

Baisse du nombre de nouveaux demandeurs d'asile en 2014

L'OFPRA a rendu publiques des statistiques sur les demandes d'asile déposées au cours des 6 premiers mois de l'année 2014. L'Office a enregistré une légère mais sensible baisse du nombre de demandes d'asile avec 22 532 premières demandes d'asile émanant d'adultes, soit une baisse de 0,3% par rapport à la même période en 2013. …/…

.

Une baisse sensible du nombre de nouveaux demandeurs d'asile en Isère

Alors que la région Rhône-Alpes est la deuxième région d'accueil des demandeurs d'asile après l'Ile de France, l'Isère est devenue un département d'accueil important. Les chiffres de l'OFPRA montraient 166 demandeurs d'asile en 1995, 269 en 2000, 479 en 2009, et soudain 779 en 2010, effet direct de la régionalisation de la demande d'admission au séjour. Depuis, les chiffres baissent, ou sont d'une stabilité remarquable, puis l'OFPRA enregistre 677 demandeurs d'asile résident en Isère en 2011 (hors enfants accompagnants), puis 686 en 2012 et 661 en 2013 (987 si l'on compte les enfants).

.

Entre 2012 et 2013, le nombre de demandeurs d'asile ayant déposé une demande en Isère et y résidant a donc baissé de 4,5%.

.
En revanche, le nombre de premières demandes n'a cessé de croître dans le Rhône, la préfecture de Lyon enregistrant 1 540 demandeurs résidant dans le Rhône en 2011, 2 170 en 2012, et 2 729 en 2013.

Sur les 6 premiers mois 2014, l'OFPRA a compté 1 878 nouveaux demandeurs d'asile ayant leur résidence en région Rhône-Alpes, soit une baisse très sensible de 27,6% par rapport à la même période en 2013. Il s'agit surtout d'une baisse du nombre de demandeurs en provenance de pays européens. En Isère, les chiffres de l'ADA notait une légère hausse par rapport à 2013 de 2% sur les 6 premiers mois de l'année 2014, avec 271 nouvelles arrivées, mais la tendance est à la baisse: 60 personnes en janvier, 53 en février, 56 en mars, 45 en avril, 21 en mai, et 36 en juin.

Une avalanche de chiffres qui rappelle avant tout que le terrain de l'asile est avant tout politique, et que la manipulation n'est jamais bien loin.

Repost 0
Rémy Kossonogow - dans régional
commenter cet article
14 juin 2014 6 14 /06 /juin /2014 17:17

Article intégral sur :
http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/06/04/deux-jeunes-etrangers-isoles-incarceres-a-lyon-pour-avoir-menti-sur-leur-age_4431743_3224.html
.

Deux jeunes étrangers isolés incarcérés à Lyon pour avoir menti sur leur âge

.

C'est le Réseau éducation sans frontières (RESF) qui a attiré l'attention sur leur sort, dans un communiqué le 17 mai. Alkasim Mahamat et Narek Nalbayan, deux jeunes sans-papiers qui s'étaient présentés comme « mineurs isolés » auprès des services du conseil général du Rhône en 2012, afin d'être hébergés et scolarisés, sont aujourd'hui incarcérés depuis plusieurs semaines à la prison de Lyon-Corbas.

.

Le jeune Narek, originaire de Géorgie, était arrivé en France en 2012. Comme la loi l'exige, il avait été placé dans un foyer et scolarisé. Il suivait ainsi des cours dans un lycée depuis près de deux ans, quand il a reçu une convocation de la police de l'air et des frontières. Le 14 mai, il s'est présenté au rendez-vous. Mais, l'après-midi même, il était conduit chez un expert pour un test osseux. Un test qui a révélé qu'il ne pouvait pas être âgé de 16 ans et demi quand il est arrivé comme il le déclarait, mais qu'il était majeur et avait au moins 19 ans.

Narek a été jugé en comparution immédiate. Il a été condamné pour « escroquerie » à trois mois de prison ferme et 107 000 euros d'amende. Une somme censée correspondre aux dépenses engagées par le conseil général du Rhône pour sa prise en charge. Alkasim, de nationalité tchadienne, qui disait, lui, avoir 17 ans et demi à son arrivée, a été condamné le 4 avril à quatre mois ferme, 260 000 euros d'amende et cinq ans d'interdiction du territoire. Narek et Alkasim ont été incarcérés dans la foulée de leur jugement.

.

LE TEST OSSEUX CRITIQUÉ PAR LES ASSOCIATIONS

A Lyon, c'est sur dénonciation des services de l'Aide sociale à l'enfance que le parquet agit. Lorsqu'il existe des « soupçons, nous avisons le procureur », confirme-t-on au conseil général. Une démarche qui serait prévue par l'article L-226-4 du code de l'action sociale. S'il le juge utile, le parquet saisit la police aux frontières, dotée, à Lyon, depuis 2011, d'une cellule sur la fraude documentaire. Les enquêtes peuvent toutefois « prendre du temps », reconnaît-on au parquet.

…/…

C'est le recours au test osseux qui est aujourd'hui le plus critiqué par le monde associatif, dont certains, comme France Terre d'asile (FTDA), ont découvert, stupéfaits, la pratique du Rhône. « C'est une orientation que je ne partage pas », commente Pierre Henry, directeur général de FTDA, qui réfléchit depuis longtemps à des alternatives.

.

Ce test a en effet une marge d'erreur de 12 à 24 mois. Le parquet se défend en expliquant qu'il s'est justement fixé pour limite la marge de 18 mois. Le test est aussi utilisé en plus d'un « faisceau d'indices », comme le prévoit la circulaire Taubira, indique-t-on au TGI, tout en reconnaissant que le dispositif de l'Etat « n'est pas parfait ».

La politique du Rhône est d'autant plus contestée que tous les condamnés ne sont pas expulsés vers leur pays d'origine, selon Michèle François, militante RESF à Lyon. Certains seraient libérés in extremis par le juge des libertés lors de leur passage en rétention. D'autres parviendraient, dès leur sortie de prison, à obtenir de leur ambassade des documents officiels prouvant leur minorité.

Repost 0
Rémy Kossonogow - dans régional
commenter cet article
11 juin 2014 3 11 /06 /juin /2014 00:24
Une semaine pour découvrir le quotidien des réfugiés


Publié intégralement par http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Actualite/Actualites/Solidarite/Une-semaine-pour-decouvrir-le-quotidien-des-refugies

.

L'association Forum Réfugiés organise du 12 au 20 juin la semaine du réfugié. Portes ouvertes de centre d'accueil et animations ludiques sont au programme.

Depuis 10 ans, elle organise une marche des parapluies le 20 juin, journée mondiale des réfugiés. Cette manifestation est l'occasion de défiler dans les rues lyonnaises pour sensibiliser le public au quotidien des réfugiés et aux valeurs de l'ONG.

L'approche de Forum Réfugiés se veut ludique et festive : Concert, dégustation, projection de film, conférence, se succéderont entre 16 au 20 juin.

.

Dès le 12 juin, le public pourra aussi visiter des centres d'hébergement d'urgence et des centres d'accueil. 5 établissements* proposeront des portes ouvertes avec animations.

.

Cliquez ici pour accéder au programme complet.

Repost 0
Rémy Kossonogow - dans régional
commenter cet article
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 00:53
Rapport activité du Diaconat protestant - Drôme

Vous trouverez avec ce lien le rapport d’activité 2013 du Diaconat protestant, acteur important de l’accueil des demandeurs d’asile dans la Drôme : http://www.diaconat-valence.org/asile/asile.html?getDoc=342

Repost 0
Rémy Kossonogow - dans régional
commenter cet article
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 00:12
Nombres 2013 de demandeurs d'asile dans les départements de Rhône-Alpes

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Source : rapport d'activité de l'OFPRA

http://www.ofpra.gouv.fr/documents/OFPRA_BD_28-04-2014.pdf

Repost 0
Rémy Kossonogow - dans régional
commenter cet article